Jardin potager sur le rebord de la fenêtre.

Placer des cultures de légumes n’est pas une chose aussi anodine que ça. C’est en particulier le cas lorsqu’on a déjà utilisé une terre pour faire certaines cultures. Recycler le même monceau de terrepour toutes ses cultures peut donner au final des effets indésirables.

La rotation des cultures est une solution très simple, mais avec énormément de problèmes qu’on peut rencontrer en cultivant des légumes. Cette pratique, qui est utilisée depuis des siècles, a encore aujourd’hui sa place dans la culture intensive, surtout pour ses bienfaits.

Qu’est-ce que la rotation des cultures et quelle est son importance ?

La rotation de cultures consiste à changer l’emplacement des cultures dans un potager ou dans un champ pour éviter que des plantes ne poussent dans le même sol deux années de suite. C’est une technique qui est utilisée depuis des siècles dans le but d’éviter d’appauvrir les sols de leurs nutriments. Les plantes ont certes toutes besoin de nutriments essentiels pour pousser, mais elles n’ont pas besoin du même type et de la même quantité.

En faisant de la rotation de cultures, on permet au sol de garder plus longtemps certains nutriments, parce qu’ils n’auront pas été absorbés par les mêmes plantes durant une période donnée. Ils pourront donc être utiles pour d’autres cultures moins friandes.

Les bienfaits de la rotation de cultures ne s’arrêtent pas à là, et heureusement d’ailleurs ! Le fait de changer l’emplacement de ses cultures va permettre à certaines plantes, comme les légumineuses, d’enrichir le sol avec de l’azote. Au final, on laisse assez de temps au sol pour reconstituer ses nutriments qui sont nécessaires pour obtenir le meilleur rendement.

La rotation des cultures a aussi une influence sur les champignons, les parasites et les mauvaises herbes. Changer l’emplacement de ses cultures évite que des éléments nocifs viennent attaquer les plantes et leur permet d’être protégées des agressions.

Il faut savoir que tout le monde peut utiliser la rotation de cultures pour ses plantes, y compris les personnes qui possèdent un petit potager.

plante verte et rouge

Comment effectuer une rotation de cultures ?

Une rotation de cultures dans un simple potager peut être effectuée simplement en suivant les étapes suivantes :

  • sélectionner les plantes à cultiver ;
  • définir les groupes de plantes ;
  • faire le plan de rotation.
A LIRE AUSSI  Comment arroser les plants de tomates ?

La sélection des plantes

On doit choisir les plantes en fonction de l’espace disponible et de leur taille. Une fois qu’on a une liste de légumes et de plantes aromatiques, on peut y ajouter des plantes améliorantes qui apportent plus d’azote au sol et qui peuvent former une bonne association avec le reste.

Le classement des plantes

Il existe différentes catégories de plantes et il est préférable de les regrouper dans une seule et même parcelle. On peut, par exemple, regrouper ses plantes en fonction de leur sensibilité aux ravageurs et aux maladies ou encore aux mauvaises herbes. Il est aussi plus intéressant de regrouper des plantes qui ont des besoins nutritifs similaires. Comme elles vont demander la même chose en matière de nutriments, il sera beaucoup plus facile de les nourrir correctement.

En alternant entre ces différentes plantes, surtout celles qui sont regroupées en fonction de leur sensibilité, on peut prévenir l’apparition de mauvaises herbes et autres organismes indésirables. Cette technique peut être efficace tant qu’on ne laisse pas un type de plantes rester trop longtemps sur une parcelle.

Le plan de rotation

Une fois qu’on a groupé les différentes plantes, il faudra définir l’ordre dans lequel il faudra les planter. Le moyen leplus simple reste de les alterner sur chacune des parcelles et de réserver au moins une parcelle pour chaque groupe de plantes.

Dans le cas des groupes qui sont définis à partir de leurs besoins en nutriments, il faudra les alterner avec le plan suivant : plantes améliorantes ou qui enrichissent le sol, ensuite les plantes exigeantes, et pour finir, les plantes peu gourmandes. Suivre cet ordre particulier va faire que le sol ne sera jamais dépourvu de nutriments et que les plantes peuvent toujours obtenir ce dont elles ont besoin. Idéalement, il faudra faire une rotation sur 4 ans pour 4 parcelles, mais il arrive qu’on puisse faire 4 rotations sur une parcelle en quelques mois. Tout ceci va dépendre de la vitesse de pousse de ces plantes.